septembre


septembre

septembre [ sɛptɑ̃br ] n. m.
• 1226; setembre XIIe; lat. september, de septem « sept », septième mois de l'ancienne année romaine qui commençait en mars
Neuvième mois de l'année (correspondait à fructidor, vendémiaire). Le mois de septembre a 30 jours. « ce délicieux mois de septembe aux matinées aigrelettes et clairettes » (Verlaine). Des septembres brumeux. Hist. Massacres de septembre (1792) (ou septembrisades n. f. pl. ) :massacre des prisonniers dans les prisons parisiennes par certains éléments révolutionnaires fanatiques.

septembre nom masculin (latin september, de septem, sept, l'année romaine commençant en mars) Neuvième mois de l'année. ● septembre (citations) nom masculin (latin september, de septem, sept, l'année romaine commençant en mars) Joseph Delteil Villar-en-Val, Aude, 1894-Grabels, Hérault, 1978 […] ce magique septembre entre fruit et cadavre […]. François d'Assise Grasset Patrice de La Tour du Pin Paris 1911-Paris 1975 Et je me dis : Je suis enfant de septembre, Moi-même, par le cœur, la fièvre et l'esprit. Une somme de poésie Gallimard Paul Verlaine Metz 1844-Paris 1896 Ah, quand refleuriront les roses de septembre ! Sagesse, III, 3 Messein

septembre
(massacres de) sous la Révolution française, massacres perpétrés du 2 au 6 septembre 1792 par les membres des sections révolutionnaires dans les princ. prisons parisiennes. La peur de l'invasion prussienne, attisée par Marat et Danton, suscita ces tueries, à Paris et, parfois, en province.
————————
septembre
(révolution du 4) révolution française qui suivit la capitulation de Sedan (2 sept. 1870): à Paris, sans effusion de sang, fut proclamé l'avènement de la république.
————————
septembre
n. m. Neuvième mois de l'année, comprenant trente jours.

⇒SEPTEMBRE, subst. masc.
A. — 1. Neuvième mois de l'année civile, comptant trente jours. Avant les labours d'hiver, la Beauce, à perte de vue, se couvrait de fumier, sous les ciels pâlis de septembre (ZOLA, Terre, 1887, p. 403). Septembre était doux comme un printemps. Les soirées, au jardin, se prolongeaient dans la nuit lumineuse et tiède (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 129).
SYNT. En septembre; dès septembre; au mois de septembre; au début, à la fin, vers la fin de septembre; fin septembre; septembre dernier, prochain; un jour, un matin, un soir, une nuit de septembre; les premiers, les derniers jours de septembre; soleil de septembre; session de septembre d'un examen.
2. Loc. et expr. Croix de septembre. V. croix II A 2. Notre-Dame de septembre. Le 8 septembre, fête de la Nativité de la Vierge Marie. C'était Notre-Dame de septembre et ceux qui ne buvaient pas dans les auberges priaient la Vierge Noire de Verdelais (MAURIAC, Journal 1, 1934, p. 24). Purée de septembre (vx, fam.). V. purée B 2.
Dicton. Voici « septembre, le mai de l'automne, il faut le prendre comme Dieu le donne » [Bresse] (MENON, LECOTTÉ, Vill. Fr., 2, 1954, p. 64).
B. — HISTOIRE
1. Journées, massacres de septembre. Épisode de la Révolution française marqué par le massacre de détenus dans les prisons de Paris du 2 au 6 septembre 1792. Synon. septembrisades. Mes sœurs et ma femme étaient revenues en Bretagne, après les massacres de septembre; elles avaient eu beaucoup de peine à sortir de Paris (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 428). V. journée B ex. de Dumas père.
2. 22 septembre 1792. Premier jour de l'An I de la République en France; date de la fondation de la République en France. Le temps ouvrait un nouveau livre à l'histoire, et nous avons décrété que l'ère française daterait du 22 septembre 1792, jour où le soleil arrive à l'équinoxe vrai d'automne, en entrant dans le signe de la Balance (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 285).
3. Lois de septembre. Lois votées en France après l'attentat de Fieschi (juillet 1835) et réprimant plus sévèrement les délits de presse et l'offense au roi. Les lois de septembre, on a beau dire, sont infiniment trop douces! Moi, je voudrais des cours martiales pour bâillonner les journalistes! (FLAUB., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 202).
4. Le 4 septembre. Jour de l'année 1870 marqué par la chute du Second Empire et par la formation d'un gouvernement provisoire avant l'instauration de la IIIe République. Le lendemain, c'était le 4 septembre, l'effondrement d'un monde, le second Empire emporté dans la débâcle de ses vices et de ses fautes (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 497).
[Avec ell. de l'art. déf. et du chiffre] M. Ernest Feydeau ayant été frappé de paralysie, fut inscrit, sous l'Empire, au budget du Ministère des Beaux-Arts pour une pension annuelle de cinq mille francs. Le gouvernement de septembre supprima cette pension. M. Thiers envoya à M. Feydeau quatre mille francs le 31 décembre dernier (FLAUB., Corresp., 1872, p. 47).
5. Septembre noir. Mois de septembre 1970 au cours duquel eut lieu le bombardement des centres de résistance palestiniens par l'aviation jordanienne. Palestiniens (...) fuyant la Jordanie en 1970, après le « Septembre noir » (Le Point, 16 oct. 1978, p. 93, col. 3). [P. réf. à cet événement] L'État libanais ne pouvait pas entreprendre un « Septembre noir » à Beyrouth parce qu'il aurait trouvé contre lui non seulement les Palestiniens mais la majorité musulmane (Le Nouvel Observateur, 23 févr. 1976, p. 76, col. 2).
Prononc. et Orth.:[]. Seul PASSY 1914 [] ou [-]. V. sept. Étymol. et Hist. 1119 « neuvième mois de l'année » (PHILIPPE DE THAON, Comput, éd. I. Short, 791). Empr. au lat. september « id. », l'année romaine commençant en mars; dér. de septem, v. sept. Fréq. abs. littér.:5 598. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 6 857, b) 9 867; XXe s.: a) 9 421, b) 7 002.
DÉR. Septembral, -ale, -aux, adj., littér. De septembre; qui a certaines caractéristiques propres à ce mois. 30 août 1890. (...) J'ai envie de galoper dans ce bon vent septembral et frais sur un dos de licorne à travers un bois (VALÉRY, Lettres à qq.-uns, 1945, p. 18). Purée septembrale. V. purée B 2. []. Plur. masc. [-o]. 1res attest. a) 1534 purée septembrale, v. purée, b) 1604 [éd.] saison septembrale (CHARRON, Discours chrét., Paris, P. Bertault, p. 20); de septembre, suff. -al.
BBG. — QUEM. DDL t. 11.

septembre [sɛptɑ̃bʀ] n. m.
ÉTYM. XIIIe; réfection, d'après le lat., de setembre (v. 1155); issu du lat. september, ce mois étant le septième de l'année romaine, qui commençait en mars.
Neuvième mois de l'année actuelle ( Fructidor, et Vendémiaire, dans le calendrier républicain). || Le mois de septembre a trente jours. || Septembre, mois des vendanges.Fam. || Purée (2.) de septembre. Septembral.
0 C'est une matinée de la seconde quinzaine de septembre (…) Le ciel est moins haut qu'en août, et les rayons du soleil, les soirs, restent longtemps étendus sur les prairies avant de s'évanouir.
Valery Larbaud, Enfantines, « Le couperet », VIII.
Hist. || Massacres de septembre : massacre des prisonniers dans les prisons parisiennes par certains éléments révolutionnaires fanatiques (du 2 au 5 septembre 1792). Septembrisades, septembriser, septembriseur (→ Gaudriole, cit. 2).22 septembre 1792 : proclamation de la République et début de l'an I de la République.Lois de septembre (1835) : lois d'exceptions votées après l'attentat de Fieschi.4 septembre 1870 : date de la déchéance de Napoléon III et de la proclamation de la Troisième République. || La rue du Quatre-Septembre, à Paris.
DÉR. Septembral, septembriser, septembriste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • septembre — Septembre. s. m. Le mois qui estoit le septiesme de l année, quand on la commençoit au mois de Mars, & qui est presentement le neuviesme. L Automne commence en Septembre. l Equinoxe d Automne arrive le 21. de Septembre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Septembre — Porté notamment dans la Creuse et la Gironde, le nom a peut être désigné un enfant trouvé en septembre, mais il convient de rester prudent avec les noms évoquant les mois de l année ou les jours de la semaine …   Noms de famille

  • septembre — Septembre, September …   Thresor de la langue françoyse

  • Septembre — Pour les articles homonymes, voir Septembre (homonymie). Septembre …   Wikipédia en Français

  • septembre — (sè ptan br ) s. m. Le neuvième mois de l année. •   Car la saison approchait de septembre, Mois où le froid et le chaud sont douteux, LA FONT. Remède.. •   Le mois de septembre [en 1677] ne contrefait ni l été ni l hiver, il est le plus beau… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SEPTEMBRE — s. m. Le mois qui était le septième de l année, quand elle commençait au mois de mars, et qui est maintenant le neuvième. L automne commence le 21 ou le 22 septembre. Je ferai un voyage dans le mois de septembre. Cela se passa en septembre de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SEPTEMBRE — n. m. Neuvième mois de l’année, qui porte ce nom parce qu’il était le septième dans le premier calendrier romain. L’automne commence le 21 ou le 22 septembre. Je ferai un voyage dans le mois de septembre. Cela se passa en septembre de telle année …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Septembre — Infobox musical artist Name = Septembre Alias = Img capt = Image width = Landscape = Background = group or band Origin = Instrument = Genre = Alternative rock Years active = 2002 present (on hiatus) Label = Associated acts = URL = Current members …   Wikipedia

  • septembre — [sɛptɑ̃bʀ(ə)] (n. m.) pluriel : septembres …   French Morphology and Phonetics

  • SEPTEMBRE — Septembres …   Abbreviations in Latin Inscriptions


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.